Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
In Christ Our Hope

Avez-vous une âme partagée?

Nous avons tous été témoins de ces scènes où suite à un sermon une âme se répand en larmes devant le Seigneur. Des larmes qui reflètent le désir d’une vie transformée et un d’un cœur re-consacré au Seigneur. Toutefois ce sont parfois ces mêmes personnes qui supplient devant nous le Seigneur de prendre leur vie, que nous retrouvons à passer toute leurs journées dans des distractions et gaspiller le temps que Dieu leur donne. Ce sont les cœurs qui supplient Dieu de les sanctifier que l’on retrouve dans les musiques, passions et choses du monde. Ce sont ces cœurs qui crient en sanglots vouloir se préserver des déviances émotionnelles que l’on retrouve dans la légèreté et les flirts à outrance.

Comment expliquer que des personnes puissent avoir le cœur aussi…partagé ?

Avez-vous une âme partagée?

«Ils restèrent attachés à leurs anciennes coutumes. Ainsi donc ces nations adoraient l’Eternel tout en continuant à rendre un culte à leurs idoles. » 2 Rois 17.40-41

Ce schéma est le même que celui des descendants de Jacob. Dieu leur a parlé et ils n’ont pas dit non à Dieu. Leur chair leur a parlé et ils n’ont pas non plus dit non à leur chair. Résultat : ils continuaient à adorer l’Eternel tout en vivant selon  les convoitises de leur chair.

Je me suis demandé comment une personne pouvait à la fois rendre un culte à Dieu, mais aussi à ses idoles. Comment peut-on faire une chose et son contraire ? Est-ce possible ?


Que signifie rendre un culte à une idole ?

Les idoles ne sont pas simplement des représentations de statuettes à qui l’on confère une caractéristique divine, mais c’est toute chose qui vient se placer entre Dieu et vous, prenant aussitôt la place de Dieu. 

Rendre un culte à une idole revient à avoir son cœur tourné vers autre chose que le Seigneur. En effet qu’est-ce qui dans l’homme rentre en jeu lorsqu’il rend un culte ? Jésus dit : « Les vrais adorateurs adorent le Père en Esprit et en vérité. »1 Les descendants de Jacob adoraient peut-être en esprit, mais ils n’adoraient pas en vérité. Ainsi ils adoraient Dieu tout en rendant un culte à leurs idoles. Ils honoraient Dieu de leurs lèvres mais avec un cœur éloigné de Lui. C’est d’eux que le prophète Esaïe dit : «Ce peuple s'approche de moi, il m'honore de la bouche et des lèvres, mais son cœur est éloigné de moi et la crainte qu'il a de moi n'est qu'un commandement humain, une leçon apprise. » Esaïe 29.13 Ils avaient pris l’habitude d’adorer, et c’était plus le récit d’une leçon apprise que l’expression véritable de leur cœur. Ils ont été pris dans la bobine de la ferveur religieuse mais leur cœur était à des années lumières des paroles qu’ils prononçaient.

L’idole avait un lieu sur lequel on lui rendait un culte. Ceci implique une régularité. Ainsi rendre un culte implique non seulement d’y consacrer son cœur, mais par conséquent son temps également. Examiner vos motivations ainsi que la façon dont vous gérez votre temps, vous permettra de déceler quelles sont les idoles de votre vie.
 

Avez-vous une âme partagée ?

Vivez-vous dans une piété extérieure tout en ayant le cœur éloigné du Seigneur ?  
Vous ne pouvez pas adorer Dieu tout en ayant le cœur attaché à l’alcool, au sexe, à l’argent, au plaisir, à la distraction, au monde. Vous ne pouvez pas rendre un culte à Dieu et rendre un culte - donc vous donner continuellement- à des choses que Dieu déteste. C’est pourquoi l’Ecriture dit de ces nations : « ils ne révèrent pas vraiment l’Eternel. » 2 Rois 17.34

Les temps de froideur spirituelle que nous vivons sont dus au fait que nous avons laissé des cœurs partagés s’introduire au sein de l’église, et nous les avons même convaincus qu’ils servent le Seigneur. Nous les avons encouragés en leur disant que la vie n’est pas toujours facile, et que tous les chrétiens vivent cette vie légère et amère. Nous ne leur avons pas parlé du renoncement au péché, à eux-mêmes, pour suivre l’exemple de Jésus-Christ et porter sa croix. L’église telle que nous la voyons aujourd’hui est constituée de brebis frêles et titubantes, qui à la première occasion s’empressent de retourner à leurs vomissures.

Un cœur partagé est comme une planche qui pivote à gauche et à droite, et qui peut basculer d’un côté comme de l’autre. Vouloir servir deux maîtres est une situation effroyablement dangereuse, car on finit par en servir l’un et haïr l’autre. L’on finit dans cette situation instable à basculer soit dans une adoration véritable de la personne de Dieu soit dans une passion encore plus débordante pour les choses du monde.

Voilà le misérable état spirituel auquel notre négligence nous a conduits. Mais comme il a chassé les marchands fourbes du Temple, Dieu ne tardera pas à expulser les cœurs tièdes de sa maison. L’Eglise, telle qu’il l’appelle est pure c’est-à-dire sans mélange, sans tache, ni ride2. Voilà l’église de Dieu, la seule qu’il reconnaît et il adresse ce message à tous les cœurs qui sont doubles :

« Approchez-vous de Dieu, et il s'approchera de vous. Nettoyez vos mains, pécheurs, et purifiez votre cœur, vous qui avez le cœur partagé. Prenez conscience de votre misère et soyez dans le deuil ; pleurez ! Que votre rire se change en pleurs et votre gaieté en tristesse ! Abaissez-vous devant le Seigneur, et il vous relèvera. » Jacques 4.8-10

Vous ne pouvez pas vous permettre de jouer à cache-cache avec Dieu. Il sait toujours où vous vous cachez et lorsqu’il vous trouvera, les conséquences pour vous seront terribles. Les cœurs partagés doivent s’abaisser devant Dieu et lui révéler la source de leur égarement. Dans la sincérité devant le Père qui voit la profondeur de leurs cœurs, ils doivent pleurer amèrement, prendre conscience de leur situation misérable et lui avouer quelles sont leurs idoles. C’est alors que s’étant ainsi approchés de Dieu le Seigneur s’approchera d’eux, et qu’en réponse à leur humilité le Dieu fidèle les relèvera.

 

 

Manne écrite par Cédric S., Ingénieur PLM, membre d'ICOH France

Publiée par Nathan N.


[1]Jean 4.24

[2]Allusion à Ephésiens 5.27

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article