Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
In Christ Our Hope

Les raisons de notre instabilité spirituelle: La sur-estime de soi (3/5)

Les raisons de notre instabilité spirituelle: La sur-estime de soi (3/5)

Vouloir vivre la stabilité spirituelle reste un idéal pour cetrains parce qu'ils regardent plus à eux-mêmes qu'à Dieu. Pour vivre la stabilité spirituelle ils comptent non sur la puissance de Dieu, mais sur leurs propres forces.

 

Nous comptons sur nos aptitudes pour atteindre la stabilité spirituelle.

Loin de se limiter à aimer Dieu pour ses bénédictions, ce regard constant que nous avons sur nous-mêmes est une des raisons qui nous empêchent de nous relever suite à un échec. En effet malgré notre désir de servir le Seigneur, il peut arriver que nous tombions. Nous pouvons trébucher devant le péché ou la douleur que nous cause l’épreuve.

Suite à ces échecs certains réagissent en disant : « Comment ai-je pu tomber ? Moi, malgré toutes mes années passées à servir Dieu ? » Si une telle réaction semble exposer la tristesse du cœur qui a succombé, elle révèle surtout son égo démesuré. Un tel homme ne regarde qu’à lui-même et n’est pas attristé selon Dieu. Il considère beaucoup plus sa réputation (ce que ses frères penseront de lui) et non ce que Dieu dit de lui. Résultat : il a du mal à se pardonner à lui-même ce qu’il a fait et parfois même il ne demande pas le pardon de Dieu. Agir ainsi l’empêche de se relever de ses chutes et même si par miracle il y arrive, il retombe quelque temps plus tard puisqu’il ne s’appuie que sur ses moyens humains considérablement limités.

Or l’Ecriture nous montre en la personne de David l’exemple d’un homme qui regardait à Dieu et non à lui-même. Lorsque le prophète Nathan lui révèle sa double faute, David ne met aucunement sa personne en valeur. Car il aurait bien  pu dire : « Comment ai-je pu, moi qui ai terrassé Goliath, tomber dans l’impudicité ? » Ou encore « Comment ai-je pu après de nombreuses années au service de l’Eternel me retrouver ainsi dans les liens du péché ? »


David a simplement répondu : « J’ai péché contre l’Eternel»1 Il a parlé à Dieu de sa faiblesse, l’a reconnue et lui a demandé de le purifier. Un cœur qui agit ainsi sait qu’il ne peut se relever que par la puissance de l’Eternel et non ses victoires passées. Il sait que ce n’est que la grâce de Dieu qui lui permet de tenir debout, et que c’est elle qui lui permettra encore de tenir ferme par la suite.

Malgré leur zèle pour Dieu, bon nombre de croyants demeurent dans la fosse du découragement simplement parce qu’ils regardent à eux-mêmes beaucoup plus qu’à Dieu. Le croyant qui regarde à Dieu non seulement trouvera toujours en Dieu la force et la motivation pour le louer, mais aussi pour se relever et accepter le pardon divin immédiatement après sa repentance. Alors comme David il avancera tenu par la main divine, se préservant et en comptant sur sa grâce. Il pourra dire: « C’est par la grâce de Dieu que je suis ce que je suis»2 et devant les épreuves: « Je suis faible Seigneur, mais fais agir ta force en moi. » Le Dieu fidèle ne manquera pas d’élever un tel homme et d’honorer Sa parole devant un cœur aussi humble. Il ne manquera pas de glorifier son nom et de grandir dans la vie de ceux qui diminueront afin de lui laisser la place. La vie du croyant sera alors une vie de gloire en gloire et de victoire en victoire, par la main du Dieu qui manifeste sa puissance incomparable dans la faiblesse de l’homme.


[1]2 Samuel 12.13

[2]1 Corinthiens 15.10

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article