Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
In Christ Our Hope

Un cœur de serviteur (1/2)

Il est courant d'entendre avec larmes des personnes élever cette prière: « Plus de toi Seigneur, plus de toi. » Combien de tels mots sont profonds et la soif qu’ils reflètent manifeste. Seulement, nul ne saurait s'imaginer ce qui se cache derrière cette aspiration : non seulement quel est l’objet de la demande du cœur qui prie, mais surtout quelle en est la motivation. Certains demandent simplement au milieu de ces supplications intenses une manifestation plus forte de dons spirituels parce qu’ils se sentent inferieurs à leurs frères dans la foi. D'autres demandent la prospérité financière ou matérielle afin de faire les fiers dans leurs familles. Au-delà des apparences de piété, nous pouvons bien demander plus du Seigneur dans notre vie, mais le faire uniquement pour notre propre gloire.


Un test simple, mais ô combien efficace nous permet d'évaluer nos motivations. C'est lorsque le Seigneur nous dit, comme à Salomon: « Demande ce que tu désires, je te l'accorde. » 1 Rois 3.5 Si Dieu vous posait cette question, que répondriez-vous ?

Cette question nous permet non seulement de nous rendre compte de l’objet de nos désirs, mais aussi des raisons de ce désir. Qu'est-ce qui alimente nos prières, mais surtout quelles sont nos motivations?

Face à cette demande Dieu, le cœur de Salomon fut tourné dans une seule direction: le peuple. Il ne pensa pas à lui-même, à sa famille, ses enfants, sa prospérité ou la mort de ses ennemis, mais uniquement au peuple de Dieu. C’est pourquoi il dit au Seigneur: « Veuille donc donner à ton serviteur l'intelligence nécessaire pour administrer la justice pour ton peuple... » 1 Rois 3.9

« Pour ton peuple ! » Salomon avait un cœur de serviteur. Sa demande plut au Seigneur et Dieu dit: « Puisque c'est là le désir de ton cœur, et que tu ne demandes ni richesses, ni trésors, ni gloire, ni la mort de tes ennemis, et que tu ne demandes même pas une longue vie, mais que tu demandes la sagesse et la connaissance nécessaires pour gouverner mon peuple sur lequel je t'ai fait régner... » 2 Chroniques 1.11

« Pour mon peuple ! » Dieu a été réjoui de voir un cœur consacré uniquement à ses intérêts et à ceux de son peuple. Mais où sont de tels cœurs aujourd’hui ? Combien recherchent non pas leurs intérêts mais ceux de Dieu et de son peuple souffrant ? Combien ont ce cœur de serviteur ? 

Il est courant d'entendre avec larmes des personnes élever cette prière: « Plus de toi Seigneur, plus de toi. » Combien de tels mots sont profonds et la soif qu’ils reflètent manifeste. Seulement, nul ne saurait s'imaginer ce qui se cache derrière cette aspiration : non seulement quel est l’objet de la demande du cœur qui prie, mais surtout quelle en est la motivation. Certains demandent simplement au milieu de ces supplications intenses une manifestation plus forte de dons spirituels parce qu’ils se sentent inferieurs à leurs frères dans la foi. D'autres demandent la prospérité financière ou matérielle afin de faire les fiers dans leurs familles. Au-delà des apparences de piété, nous pouvons bien demander plus du Seigneur dans notre vie, mais le faire uniquement pour notre propre gloire.


Un test simple, mais ô combien efficace nous permet d'évaluer nos motivations. C'est lorsque le Seigneur nous dit, comme à Salomon: « Demande ce que tu désires, je te l'accorde. » 1 Rois 3.5 Si Dieu vous posait cette question, que répondriez-vous ?

Cette question nous permet non seulement de nous rendre compte de l’objet de nos désirs, mais aussi des raisons de ce désir. Qu'est-ce qui alimente nos prières, mais surtout quelles sont nos motivations?

Face à cette demande Dieu, le cœur de Salomon fut tourné dans une seule direction: le peuple. Il ne pensa pas à lui-même, à sa famille, ses enfants, sa prospérité ou la mort de ses ennemis, mais uniquement au peuple de Dieu. C’est pourquoi il dit au Seigneur: « Veuille donc donner à ton serviteur l'intelligence nécessaire pour administrer la justice pour ton peuple... » 1 Rois 3.9

« Pour ton peuple ! » Salomon avait un cœur de serviteur. Sa demande plut au Seigneur et Dieu dit: « Puisque c'est là le désir de ton cœur, et que tu ne demandes ni richesses, ni trésors, ni gloire, ni la mort de tes ennemis, et que tu ne demandes même pas une longue vie, mais que tu demandes la sagesse et la connaissance nécessaires pour gouverner mon peuple sur lequel je t'ai fait régner... » 2 Chroniques 1.11

« Pour mon peuple ! » Dieu a été réjoui de voir un cœur consacré uniquement à ses intérêts et à ceux de son peuple. Mais où sont de tels cœurs aujourd’hui ? Combien recherchent non pas leurs intérêts mais ceux de Dieu et de son peuple souffrant ? Combien ont ce cœur de serviteur ? 

Un cœur de serviteur (1/2)

Au contraire nous sommes tellement centrés sur notre prospérité et nos désirs personnels, si bien que le Seigneur nous dit : « Vous demandez, et vous ne recevez pas, parce que vous demandez mal, dans le but de satisfaire vos passions. » Jacques 4.3 

Nous passons plus de temps à demander le vin nouveau qu'à nettoyer les outres de nos cœurs. Le Seigneur n'enverra jamais du vin nouveau dans une outre qui se perdrait par la suite. Il n’enverra jamais le feu de sa gloire sur un cœur qui se l’attribuerait par la suite. Il attend que les outres de nos cœurs soient renouvelées afin d’accueillir le vin nouveau qui vient du ciel. Ce n’est qu’à cette condition que nous pourrons réellement faire jaillir sa gloire.

Nous devons nettoyer nos cœurs de tout orgueil et nous disposer dans l'humilité. Aujourd’hui encore, Dieu abaisse violemment ceux qui veulent s’élever et se sert des nouveaux nés pour manifester sa gloire. « Par la bouche des enfants et de ceux qui sont à la mamelle Tu as fondé ta gloire… » Psaumes 8.3

Ce sont ces nouveaux nés, des cœurs humbles et sans hypocrisie, des adultes au cœur d'enfant, que le Seigneur recherche dans l'Eglise. Il est triste de voir qu’il ait à chercher bien longtemps pour voir des personnes à la brèche pour le peuple, des personnes qui sont promptes à se dépouiller comme le Christ, des personnes qui ne demandent qu’à laver les pieds des autres si ceci pouvait glorifier le nom du Père. Nous nous sommes laissés séduire par des positions hautes et une fébrile renommée, et c’est pourquoi nos cœurs aveuglés d’égoïsme, malgré d'ardentes supplications n’ont rien reçu du Père à cause de nos mauvaises motivations.

Le Seigneur dit à ceux qui recherchent leur propre gloire ou les plaisirs de richesses éphémères : « Que ton argent périsse avec toi.1» Par contre Dieu oindra toujours un cœur consacré à son service. Il fera toujours tomber son feu sur tout holocauste qui a abandonné toute gloire pour se livrer tout entier sur l'autel. Malheureusement au milieu de cette génération égarée dans un culte des Baals, de tels hommes au cœur d'Elie, enflammés d'une violente passion pour Dieu et assoiffés du feu de Sa seule gloire, se font de plus en plus rares.

__________________

1Actes 8.20

Lire aussi   la maison du service  et la vraie grandeur: servir les autres

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article