Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
In Christ Our Hope

Sortir du statu quo qui s’est installé dans ma vie. (2/2)

Sortir du statu quo qui s’est installé dans ma vie. (2/2)

Au constat de la réalité qui est celle de plusieurs chrétiens aujourd’hui, le statu quo spirituel, nous avons examiné ici quelques facteurs qui provoquent, nourrissent et entretiennent cet immobilisme. Le statu quo est bien nuisible. Inconfortable et nocif  non seulement pour nous-mêmes, car nous n’accédons pas au standing de la vie en Christ qui nous est pourtant réservé. Mais également pour les personnes autour de nous, car le manque de bons fruits met un bémol sur la réalité de la qualité et la distinction qui doivent caractériser la vie chrétienne. Nous continuerons de ce pas à examiner les causes du statu quo dans notre marche chrétienne.

 

3 – Un contact inadapté avec mon prochain.

Si beaucoup développent le sentiment d’ « être arrivés », c’est précisément qu’ils mènent souvent leur vie chrétienne en autarcie, loin des préoccupations de leurs proches, de leur entourage, de leurs frères dans l’église locale. Pourtant c’est très souvent au contact de l’autre qu’on découvre ses véritables dispositions de cœur ; l’autre sans s’en rendre compte nous montre très souvent ce que nous devons changer en nous. En côtoyant également les besoins des autres, nous nous mettons en route pour prêter main forte, apporter des solutions.

Ou peut-être sommes-nous alors très proches des autres… trop proches même de certains. En effet, les compagnies ont toujours une incidence sur les mœurs que nous développons, que nous le voulions ou pas. Un pasteur disait une fois qu’enfant, il avait grandi dans un quartier où pratiquement toutes les familles avaient le même confort, si bien que pour lui sa famille était riche tout court. Lorsque nous sommes en contact avec des personnes dont la vie manifeste la distinction divine, cela nous redonne de l’espoir. Cherchons à fréquenter les personnes qui nous rappellent que toujours c’est possible d’aller plus loin. Rappelons-nous cependant qu’ils ne doivent en aucun cas prendre la place de notre Modèle par excellence : JESUS-CHRIST.

 

4 – L’absence de vision

Ce facteur rejoint étroitement le précédent. Notre soif de changement sera forcément fonction de la vision que nous avons. Et lorsque nous parlons de vision, sans désigner des plans à l’échelle d’une vie, nous parlons d’identifier un standard que nous aimerions atteindre, un objectif pour soi ou une personne autour de nous et qui soit quantifiable même à court terme. Car « Quand il n’y a pas de vision, le peuple est incontrôlable (...) » Proverbes 29 : 18

 

5 – Le manque de connaissance de la Personne de DIEU

JESUS a dit à la Samaritaine : « Si tu savais quel don DIEU veut te faire et si tu connaissais qui te demande à boire, c’est toi qui Lui aurais fait cette demande et Il t’aurait donné de l’eau de source. » Jean 4 : 10

La révélation de la personne de DIEU change ce que nous considérons comme important. Elle modifie ce que nous demandons. Car lorsque nous comprenons réellement qu’Il a tout pouvoir et sur toutes situations et sur toute créature, nous nous focalisons sur ce qui est essentiel : connaître Sa Personne ; nous devenons dégoûtés d’une vie religieuse et de courir après des choses matérielles qui satisfassent provisoirement l’âme.

« Mais le temps viendra – non, il est déjà là – où l’Esprit qui révèle la Vérité rendra les vrais adorateurs capables d’apporter au Père un culte spirituel et conforme à la vérité ; car le Père cherche des hommes qui L’adorent ainsi. » Jean 4 : 23

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article