Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
In Christ Our Hope

L'adoration: Humiliés devant Dieu

L'adoration: Humiliés devant Dieu

« Et chaque fois que les êtres vivants présentent leur adoration, leur hommage et leur reconnaissance à celui qui siège sur le trône, à celui qui vit éternellement, les vingt-quatre vieillards se prosternent devant celui qui siège sur le trône et adorent celui qui vit éternellement. » Apocalypse 4.9-10

Ce passage est à mon sens celui qui reflète le mieux l’adoration : l’attitude d’un cœur humilié dans la contemplation et la révérence de Dieu. Les vieillards sont humiliés et prosternés Dieu. Dans cette attitude et cette merveilleuse disposition, on voit qui est au centre : Dieu.

Jésus dit : « les vrais adorateurs adoreront le Père » C’est le Père qui est au cœur de la réelle adoration. Ainsi tout ce qui est fait sans que Dieu soit au centre n’est plus de l’adoration ; ou du moins, c’est une fausse adoration.  Tout ce qui est fait en étant centré sur nous-mêmes est une fausse adoration. Tout ce qui est fait en étant centré sur nos talents est une fausse adoration. Tout ce qui est fait en étant centrés sur nos problèmes est une fausse adoration.

La véritable adoration place Dieu au centre et non nous-mêmes. Elle voit Dieu là où il est et tel qu’il est, et place l’homme là où il est et tel qu’il est. Elle voit Dieu dans les lieux élevés, et l’homme humilié et abaissé devant la Divinité. Elle voit Dieu dans Sa sainteté et l’homme dans sa faiblesse et son humanité. Elle est inspirée par celui à qui elle est destinée, forgée dans la prière, et vécue dans le quotidien. C’est un cri, mais c’est surtout une respiration. Un chant qui s’allie avec celui des anges, la prière et la vie d’un cœur qui magnifie le nom de son Sauveur.

 

Les vrais adorateurs adorent le Père par l’Esprit et en vérité.

« Mais l’heure vient, et elle est déjà là, où les vrais adorateurs adoreront le Père par l’Esprit et en vérité ; car le Père recherche des hommes qui l’adorent ainsi. » Jean 4.23

Les vrais adorateurs adorent le Père, mais ils l’adorent surtout par l’Esprit et en vérité. La véritable adoration est inspirée par Celui à qui elle est destinée. L’adoration est vivante par l’Esprit et soutenue par la vérité de nos cœurs et de nos vies.
L’adoration n’est pas faite par de vaines paroles. Et quelquefois même le silence représente une forme d’adoration plus profonde qu’un flot de paroles. Si nous n’avons rien à dire, il vaut mieux (pour nous) se taire. Et si nous devons dire quelque chose, l’Esprit nous indiquera ce que nous devrons dire. Les chants bâtis dans l’adoration trouvent leur  puissance en ce qu’ils sont réellement inspirés par Dieu. Comme les paroles que Dieu a données à Moïse, ils sont écrits de Son doigt et revêtus de Sa puissance. Ce sont des chants qui descendent d’en haut et des mélodies venues du ciel.

C’est sur la montagne et dans le lieu secret que Dieu révèle les cantiques inspirés. Et tel Moïse reçut ces tablettes après plusieurs jours devant la Divinité, de telles paroles ne tombent souvent qu’après de longs moments de jeûne, prière et de supplication.

Ce que je partage ici, je ne l’ai pas lu quelque part, mais c’est le Seigneur qui me l’a révélé et enseigné par la pratique. Si nous nous approchons par exemple d’un groupe comme « GAEL » : Groupe Adorons EL pour « Adorons l’Eternel », la puissance de cette adoration vient de leur prière et de leur vie (la vérité – ou encore le Fils), de leur communion avec le Saint-Esprit (l’Esprit) et du fait qu’ils s’inclinent devant La Majesté et sont fixés sur Dieu (Le Père). Leurs chants sont tous centrés sur la personne de Dieu. Ils ne chantent pas pour leurs voix ou même leurs problèmes; et je compris plus tard que l’atmosphère était différente parce que les cœurs étaient différents : le Père était au centre, en Esprit et en vérité.

Lorsque nous comprenons ces paroles et les vivons, nous ne cherchons plus à nous rapprocher de Dieu par de multiples paroles. Même notre silence devant Lui peut être source d’adoration. Ce sont nos cœurs qui chantent la mélodie, et c’est le Saint-Esprit qui l’inspire. Nos vies sont le soutien et le baume de ces paroles, et nos prières le parfum qui les élèvent vers le trône alors que nous nous exprimons ainsi la voix de nos coeurs humiliés devant Dieu. Et à ce moment quelques mots, quelques soupirs, sont d’une profondeur plus pénétrante que toutes les paroles les plus intellectuelles, car nous sommes vrais et centrés sur le Père. Puisse le Père par ce message transporter chacun de ceux qui le liront dans la vraie adoration. De faux adorateurs existent, mais Dieu dit qu’ils recherchent de vrais adorateurs. Amen.

Ô Seigneur mes mots sont faibles et ô combien petits
Lorsque je veux les utiliser pour décrire Ta grandeur
Il n’existe aucun mot suffisamment fort
Pour le poser sur Celui que la création adore.


Mais je dis : « Seigneur », car tu es mon Dieu
Dieu admirable, Seigneur incomparable
L’Ami fidèle et Véritable
La raison de ma vie et l’objet de tous mes désirs
Le sujet de mes louanges et de toute ma réjouissance.
Le soutien de mon être et la source de mon bien-être
Le protecteur de ma vie, et le gardien de mon âme

Et me voici à genoux devant Toi
Au milieu des anges et des vieillards prosternés
Je viens Seigneur t’offrir ma révérence
Adorer Celui qui vit pour l’Eternité.


« C’est dans la prière et la contemplation que nous découvrons ce qu’est l’adoration. »

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article