Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
In Christ Our Hope

La bête qui dort

La bête qui dort

 

Texte : Romains 3:22-24

Paris, un Vendredi soir : boum boum boum !!! La France connait une série d’attentats, les plus meurtrières de son histoire. Des terroristes clairement résolus à faire le maximum de victimes, sans se préoccuper de leurs vies…des martyres. A la vue de ce spectacle ahurissant, j’en suis venu à me poser la question, pendant plus d’une semaine : comment une personne peut en arriver là ? Ce qui trouble dans cette affaire, c’est surtout le changement radical et soudain qu’une personne jadis « normale » peut avoir, le conduisant à « tuer pour Dieu ».

A cette problématique, toutes sortes de pistes sont évoquées pour comprendre le comportement des assaillants: passé trouble, esprits faibles, délinquances, manipulations etc. Alors on peut bien s’excuser et se croire incapable d’accomplir de tels actes. « Non, je ne peux pas en arriver là, c’est juste impossible » vous dites vous certainement.

C’est bien mal connaître le cœur de l’Homme. Il est dit de lui tortueux, incurable et inconnu de l’Homme lui-même. [1] Permettez-moi de vous poser une question : vous connaissez vous assez ? Savez vous fondamentalement ce dont vous êtes capable ou non? N’êtes vous pas souvent surpris de vos exploits en bien et surtout en mal ?

La justice humaine classe les hommes selon les normes morales, les lois et législations, les règles de bienséance. Ces critères sont censés séparer le méchant du gentil, le prisonnier de la personne libre. Mais si nous sommes honnêtes envers nous mêmes, nous constaterons très vite que ce système a des failles, soit à cause de l’injustice manifestée envers des personnes jugées à tort de méchantes, soit parce que nous nous rendons bien souvent compte que nous méritons la prison ou peut être la mort au même titre qu’un prisonnier à cause de nos pensées trop souvent mauvaises. La vraie justice est certainement extérieure à nous, car il n’ya rien en l’Homme qui soit parfait. Nous serions ainsi d’accord avec l’apôtre Paul qui dit : « Dieu déclare les hommes justes par leur foi en Jésus Christ et cela s’applique à tous ceux qui croient, car il n’ya pas de différence entre les hommes ». Nous avons tous en effet, africains, chinois, français, chauffeurs de bus, consultants, pharmaciens, etc la même nature : celle du péché. Nous partageons tous dans notre humanité, la même graine, le même statut de personnes corruptibles et juste incapable de faire le bien de nous même. Charles Spurgeon a pu dire un jour : « Si quelqu’un pense du mal de vous, ne soyez pas fâché avec lui : vous êtes pire que ce qu’il pense que vous êtes ». Paul poursuit en disant « Car tous ont péché et sont privés de la gloire de Dieu ». Il n’ya pas d’excuse.

Dans le cœur de l’homme sommeille tranquillement une bête sauvage qui ne peut être domptée par l’homme. Les effets de ses ravages peuvent varier d’un individu à un autre, mais elle reste le même animal féroce : le péché. Seul Jésus Christ a su dompter cette bête qui est le péché. Lui seul a la victoire sur le péché. En effet, l’apôtre conclut en disant : « Ils sont déclarés justes par la grâce, c’est un don que Dieu leur fait par le moyen de la délivrance apportée en Jésus Christ. ».

Face à la clarté de ce message de l’apôtre, deux sentiments devraient nous animer :

1- Nous reconnaître capable de la pire des atrocités que le monde ait jamais connu, du fait même de la nature de notre cœur déchu. Je ne peux donc en aucun cas m’estimer meilleur que ceux que le monde ou la société déclare méchants, mauvais, etc.

2- A cause de Jésus Christ, de sa mort à la croix, nous sommes libres, et déclarés justes par Dieu, si pour autant nous avons placé notre foi en Lui. Il annule les conséquences de nos actes et nous sommes en paix, car la vraie justice et le salut sont un don de Dieu.

Avez-vous placé votre foi en Jésus Christ ? Allez-vous entreprendre cette démarche, afin d’être animé de véritables sentiments de paix et de justice devant Dieu ? Que Dieu vous y aide !

Amen

 

[1] Jérémie 17 :9

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article