Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
In Christ Our Hope

Aimer ? Croire avant de voir

Aimer ? Croire avant de voir

Dans la manne précédente, nous avons pu voir que l’amour a un coût car il est nécessaire de poser des actes pour témoigner de son amour. L’amour d’une personne est généralement jugée en fonction du prix qu’elle a payé. Jésus en donne un exemple. Il donne littéralement Sa vie par amour. Amour implique sacrifice. Sans sacrifice, il n’y a pas d’amour, semble-t-il. La réaction logique d’une personne qui veut apprendre à aimer est donc de vouloir faire des sacrifices pour des personnes. Mais nous avons aussi vu que le désir d’aimer peut être basé sur de très mauvaises motivations. Un moyen simple pour vous de savoir si la motivation que vous avez lorsque vous posez un acte d’amour est bonne, est de voir ce que vous ressentez lorsque personne ne vous remercie, ou alors ne valorise l’acte que vous venez de poser. Êtes-vous frustrés ? Si oui, alors votre acte posé n’était pour personne d’autre que vous-mêmes.

Ce mois à vivre m’a permis de réfléchir sur 3 éléments qu’il est important d’asseoir dans son cœur si on veut aimer de la bonne façon[1].

1. Pourquoi aimer ?

« Dieu a tant aimé le monde qu’il a envoyé son Fils unique afin que quiconque croit en Lui ne périsse pas, mais qu’il ait la vie éternelle » Jean 3 :16. Un peu plus loin, Jésus va dire à Ses disciples : « Je suis venue afin que mes brebis aient la vie » Jean 10 :10.

La motivation première de l’amour de Dieu et de Jésus dans nos vies était qu’on ne périsse pas, mais qu’on ait la vie éternelle. Jésus-Christ n’est pas mort à la croix pour avoir une renommée. Il n’est pas mort à la croix pour que les hommes puissent Le féliciter de cet acte difficile et impressionnant qu’Il allait poser. Il est mort pour que nous ayons la vie. Ses regards étaient tournés sur nous. Il s’est sacrifié pour notre propre bien. Aujourd’hui, plusieurs personnes ne reconnaissent pas que Jésus a sacrifié Sa vie pour eux et Dieu n’est pas plus offusqué par cela. Que les hommes le reconnaissent ou pas, Il ne reste pas moins Dieu. Mais Son désir est que tous soient sauvés[2].

Peut-être qu’aujourd’hui, tu ne crois toujours pas à cette histoire de Jésus mort et ressuscité, et tu crois même faire du mal à Dieu parce que tu n’es pas en admiration devant Lui comme tous ces chrétiens que tu rencontres. Sache que ça n’enlève ni ne rajoute rien au fait que Dieu soit Dieu. Jésus est mort pour toi et non pour Lui. La décision de l’accepter t’appartient entièrement, et changera premièrement TA vie.

De même que Jésus, notre amour envers notre prochain doit être motivé par le désir de le voir réussir, de l’aider, de le soutenir. Les actes que nous posons, les services que nous rendons doivent avoir pour unique objectif que notre prochain soit heureux. Il n’est pas question de nous, de notre ressenti, de nos émotions. Son bonheur doit être notre seul gain !

Ceci est une chose difficile et même impossible à faire humainement parlant. L’homme est par nature égoïste et en enclin à penser à lui-même. Il a donc besoin d’un toucher divin !

2. Une vie intérieure

Ce toucher divin, c’est l’empreinte divine, manifestée par le Saint-Esprit.

« C'est aussi en Christ que vous qui avez cru, vous avez obtenu de Dieu l'Esprit Saint qu'il avait promis et par lequel il vous a marqués de son sceau pour lui appartenir » Ephésiens 1 :13 (Semeur)

La bible est claire. Pour ceux qui ont cru au Seigneur Jésus-Christ, Dieu les a marqués d’une empreinte divine manifestée par le Saint-Esprit. Il faut y croire. Lisez maintenant ce verset suivant :

« Notre espérance ne risque pas d’être déçue, car Dieu a versé Son amour dans nos cœurs par le Saint-Esprit qu’Il nous a donnés. » Romains 5 :5 (Semeur)

Le toucher divin, qui nous rend capable de manifester l’amour divin, c’est-à-dire selon les standards de Dieu, est l’amour que Dieu a mis dans nos cœurs par le Saint-Esprit. Cet amour est d’abord en nous. Voilà pourquoi il s’agit premièrement d’une vie intérieure. Regardez bien. Dieu est amour depuis le commencement. Mais lorsqu’on parcourt la bible sans faire attention, on a l’impression que le caractère de l’amour de Dieu est découvert dans le nouveau testament lorsque Jésus est venu se sacrifier. Ce qui est très faux. Dieu est premièrement Amour, avant de manifester des actes d’amour. De même il nous faut d’abord réaliser que l’amour de Dieu est EN nous et l’accepter.

3. La foi

« Notre espérance ne risque pas d’être déçue… » Romains 5 :5

La foi nait d’une parole de Dieu qui produit en nous l’assurance de choses qu’on espère. Sur la question de l’amour, notre foi est basée sur le fait qu’on a l’assurance de voir être manifeste l’amour divin qui est EN nous. Dans la société incrédule dans laquelle nous vivons, nous tombons souvent dans le piège de vouloir voir les choses avant d’y croire. Voilà pourquoi lorsqu’on veut aimer quelqu’un, on commence à faire tout plein de choses pour la personne, pour que par nos actes, on puisse se rassurer d’aimer comme il faut. Généralement, ces actes sont le fruit de notre manque de sécurité propre, de notre désir de plaire et d’avoir l’impression d’être une bonne personne. Le défi pour nous, enfants de Dieu, est de marcher par la foi en ce que Dieu nous dit, avant que ceci ne soit rendu manifeste. Le juste ne peut vivre que par la foi. Si vous êtes enfants de Dieu, alors commencez par croire que Dieu a répandu en vous l’amour par Son Esprit et qu’Il vous rend capable de pleinement le manifester autour de vous.

Les 3 éléments ci-dessous sont des préalables primordiaux pour réellement vivre les fruits d’une vie avec un cœur débordant d’amour pour son prochain. Il ne faut bien sûr pas s’arrêter là, car une fois que Dieu inscrit dans nos cœurs les bonnes motivations, et que nous avons la foi qu’Il a déposé dans notre être intérieur la capacité de manifester l’amour autour de nous, il nous faut passer aux actes concrets, guidés par le Saint-Esprit et la Parole de Dieu. Pendant la dernière semaine qu’il me restait à vivre, le Seigneur m’a conduit à poser des actes semblerait-il insignifiants, mais dont les fruits ont dépassé ce à quoi je m’attendais. Dans l’un des cas, il ne s’agissait pas de rendre un service, mais de partager à une personne que j’aime, comment elle m’avait profondément blessé et mon désir d’être sincère avec elle pour pouvoir lui pardonner. Aujourd’hui notre relation d’amitié est davantage soudée, mais uniquement grâce au Saint-Esprit en moi qui répand autour de moi l’amour que j’ai reçu de Lui.

S’il fallait que vous reteniez quelque chose, alors gardez simplement ceci en tête : « J’aime pour donner et parce que j’ai à donner ».

Nelly T.

 

[1] N’oubliez pas que dans la manne précédente, le standard d’amour choisi était Jésus !

[2] 1 Timothée 2 :4

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article