Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
In Christ Our Hope

La consécration : Quelle est la place de la sanctification ?

La consécration : Quelle est la place de la sanctification ?

Depuis le début de cette série sur la consécration, nous avons beaucoup partagé sur la place que celle-ci doit avoir dans la vie du chrétien. Nous pouvons jusqu’ici conclure qu’elle est incontournable pour le chrétien, car elle a pour but sa transformation pour le service. Cette transformation ne peut provenir que d’une proximité avec Dieu, car c’est dans Sa présence qu’Il agit en nous. Toutefois, se consacrer exige du chrétien un prérequis : la sanctification.

1. Qu'est-ce que la sanctification ?

Sanctifier signifie rendre saint, être mis à part du péché de sorte que nous puissions avoir une relation intime avec Dieu et le servir librement. Dans ce processus, il y a tant la part de Dieu que celle de l’homme car l’homme ne peut se sanctifier lui-même de par sa nature limitée devant Dieu. C’est par le sacrifice de Jésus sur la croix que le Seigneur rend la grâce et le pardon disponibles pour tous (1pierre1. 18-19). L’homme, par une prise de conscience de cet acte de Dieu, doit décider de se séparer moralement et spirituellement du péché afin de se mettre à part pour Lui et vivre comme Il le désire.

Depuis l'ancien testament avec le peuple d'Israël, Il était déjà fait référence à la notion de sanctification. On peut le lire notamment dans Lévitiques 19 : 2 ; le Seigneur qui s’adresse à Moise en disant : « parle à toute l'assemblée des enfants d'Israël, et tu leur diras : Soyez saints, car je suis saint, moi, l’Éternel, votre Dieu. ». En effet, Israël devait être saint, mis à part de tous les peuples afin d’appartenir seul au Seigneur et Le servir. Dans le nouveau testament, l’apôtre Paul présente également la sanctification comme un besoin urgent et indispensable pour l’accomplissement de l’œuvre à laquelle nous sommes appelés. C’est ainsi qu’il y interpella les Thessaloniciens en leur disant : "Ce que Dieu veut, c'est votre sanctification ; c'est que vous vous absteniez de l'impudicité ; c'est que chacun de vous sache posséder son corps dans la sainteté et l'honnêteté, sans vous livrer à une convoitise passionnée, comme font les païens qui ne connaissent pas Dieu…Car Dieu ne nous a pas appelés à l'impureté, mais à la sanctification" 1Thessaloniciens 4.3-7.

Nous pouvons donc conclure de cela que Dieu accorde une importance particulière à la vie de sanctification. Il est donc nécessaire de se poser les bonnes questions : Depuis que j’ai donné ma vie au Seigneur quel est mon rapport avec des péchés tels que l’impudicité, la gloutonnerie, les rivalités1 ? Puis-je être consacré sans être sanctifié ?

2. La sanctification pour la consécration

Comme vu dans les articles précédents, la consécration nécessite une collaboration certaine entre Dieu et l’homme. Celui-ci doit se disposer et répondre à l’appel de Dieu tel que l’a fait Moïse pour la libération du peuple d’Israel (Exode 3:1-10). Alors qu’il était en train de paître un troupeau, un buisson près de lui prit feu et de celui-ci se fit entendre une voix qui l'appela : c’était la voix du Seigneur. Après avoir répondu, Le Seigneur lui dit : « enlèves tes sandales parce que cet endroit est Saint » (verset 5). Moise réalisa alors la présence de Dieu et « il se cacha le visage car il craignait de regarder Dieu ». Enfin, Dieu lui confia la mission (verset 7-10).

Le Seigneur fit comprendre à Moise la sainteté du lieu où il se trouvait. Il lui montra le processus de sanctification nécessaire pour être dans Sa présence et et y jouir pleinement. Réalisons alors qu’il est indispensable pour l’homme d’enlever ses sandales dans le processus de consécration. Les sandales constituent cette partie de l’homme qui vit sous le péché ou qui lutte avec le péché. Cette partie qui le rend impur face à son créateur et qui doit ainsi être ôter de sa vie. Tout comme Moïse, l’homme doit pouvoir reconnaître son état (sa souillure), reconnaître la sainteté de Dieu et se repentir devant Lui. C’est ensuite dans ce processus que le Seigneur révèle son plan à l’homme et le consacre pour le service que ce dernier doit rendre.

 

En somme, la sanctification occupe une place première dans la consécration d’un chrétien car elle précède cette dernière. Autrement dit, être consacré pour une tâche, sans se sanctifier pour l’accomplir, ne constitue pas un véritable service.

 

Gladys K.

1 Galates 5 :19-21

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article