Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
In Christ Our Hope

Vaincre la mauvaise estime de soi

Vaincre la mauvaise estime de soi

 

Dieu a déposé Ses trésors en quantité dans le chrétien né de nouveau, des ressources utiles pour un important nombre de personnes. Ses plans pour lui sont riches et merveilleux ! Et Son amour à son égard est plus que parfait. Malgré cela, plusieurs chrétiens dénigrent encore leur propre personne face aux circonstances de la vie. La manne intitulée « Le piège pernicieux de la faible estime de soi », nous explique que Satan veut que nous lui donnions consciemment ou non la permission d’utiliser les accusations, les paroles blessantes, les échecs du passé, pour nous ramener dans son filet. Il est alors opportun d’analyser notre vie et se séparer promptement du sentiment de mauvaise estime de soi qui n’a rien de normal.

 

1 – Réaliser que la mauvaise estime de soi est un péché et un réel piège

Un ennemi dont nous ignorons l’existence sera difficile à combattre. Si nous ignorons le fait que la mauvaise estime de soi est un péché, alors nous trouverons toujours le moyen de justifier ce sentiment dans nos cœurs. Le propre de la mauvaise estime de soi est de nous faire regarder à nous-mêmes et de nous amener à nous comparer aux autres. Elle est un déni complet de la nouvelle création que Dieu dit que nous sommes devenus en Christ ; lorsque nous faisons cela, nous faisons Dieu menteur. Si nous y pensons bien, lorsqu’une personne dénigre ainsi sa personne à cause de ce qu’elle considère comme un défaut dans sa vie, elle démontre qu’elle s’en serait attribué le mérite si sa vie avait reflété la qualité qu’elle dit lui manquer. Contempler constamment sa personne (sous ses bons et ses mauvais angles), avoir soi-même pour idole, faire passer sa personne avant Dieu.

 

2 – S’appuyer fermement sur la grâce que nous garantit le Sang de Jésus

Jésus a payé le prix pour tous nos péchés lorsqu’Il est mort sur la croix. Si nous avons cru en ce sacrifice et choisi de L’accepter comme Seigneur de nos vies, nous n’avons pas à payer de nouveau pour nos péchés car Son sacrifice sur la croix est parfait une bonne fois pour toute. S’il arrive que nous trébuchions, nous avons la responsabilité de nous confesser devant Lui et de croire que nous sommes pardonnés. Laissons donc le passé derrière nous car Satan en fait grand usage pour nous accuser. Les chrétiens n’ont pas besoin d’avoir les fardeaux de leurs péchés commis dans le passé, car une fois sincèrement confessé, Dieu ne s’en souvient même plus (Psaumes 103 : 12). S’il nous arrive de tomber, par la grâce de Dieu, nous devons nous relever. Lorsque le Saint Esprit nous convainc de péché, il nous guide vers les bonnes actions à entreprendre. Par contre l’accusation de Satan est toujours initiée dans le but de nous enfermer dans une prison de tristesse. La Parole de Dieu dit à notre sujet des vérités puissantes et elle doit être notre unique fondement (Hébreux 9 :14, Hébreux 10 : 10, Romains 8 : 1-2), c’est elle notre véritable carte d’identité, gardons-là jalousement dans nos cœurs.

 

3 - Croire que Dieu veut ardemment nous utiliser pour le bien de Son Eglise

La Bible dit que chaque chrétien est important aux yeux de Dieu, et spécialement pour Son Eglise. Chacun d’entre nous a un rôle à jouer dans le Corps du Christ (Ephésiens 2 : 10 ; Romains12 : 3 – 8). Au-delà de notre rôle dans l’Eglise, Dieu nous aime simplement parce que nous sommes ses enfants ; à ce propos, Philip Yancey a écrit : « Il n’y a rien que nous puissions faire pour que Dieu nous aime plus et rien que nous pouvons faire qui fera que Dieu nous aime moins ». Il est notre Père, un Père parfait (Luc 15 :11-20).

 

4 - Accepter nos faiblesses et nous soumettre à Dieu

Accepter ses faiblesses c’est s’appuyer sur le seul capable de nous garder de toute chute, le Seigneur Jésus-Christ. Traiter sérieusement avec la mauvaise estime de soi c’est aussi ne pas donner d’occasion à l’ennemi de nous accuser par quoi que ce soit. Lorsque nous réalisons que Jésus a vécu sur terre sans jamais pécher, nous réalisons également que nous sommes appelés à marcher avec Christ sans tomber dans le péché, car nous sommes désormais unis à Lui par l’œuvre de la Croix. Nous soumettre à Dieu c’est marcher dans l’amour. A mesure que nous garderons les vérités de la Parole de Dieu, Son amour inondera nos cœurs. Ainsi, indépendamment de toute circonstance, nous serons à mesure de manifester l’amour dont le Seigneur nous a remplis. Souvenons-nous de ce que Jésus a dit dans le passage de Jean 8 : 44 au sujet du diable : « (…) Il a été meurtrier dès le commencement, et il ne se tient pas dans la vérité, parce qu'il n'y a pas de vérité en lui. (…) car il est menteur et le père du mensonge. ». Si l’ennemi est menteur, il est aussi meurtrier. Ne commettons pas l’erreur de nous identifier à l’ennemi par la haine qui naît du rejet ou des offenses. S’il arrive par exemple que des paroles ou des actes d’une connaissance, d’un frère, de nos parents, d’encadrants spirituels ou professionnels nous blessent, quel qu’en soit l’origine, choisissons de pardonner. Choisissons d’imiter Christ et de fermer définitivement la porte à l’ennemi. Surtout, demandons au Seigneur la grâce de L’aimer davantage. Ainsi nous serons détachés de cette tendance à être centrés et renfermés sur nous-mêmes. Cet amour passe nécessairement par honorer les rendez-vous quotidiens personnels et réguliers dans la Présence du Seigneur. Par nos propres capacités humaines, nous ne pouvons pas y arriver. Mais le Seigneur, Lui dans la prière, nous en rendra capables.

 

Prière : Seigneur Jésus, je réalise que j’ai été idolâtre en étant centré sur mes expériences et ma personne. Je te demande sincèrement de me pardonner pour cela. Je te prie afin que tu m’accordes la grâce de T’aimer sincèrement et de laisser Ton amour me changer et me remplir d’assurance. Dans le Nom de Jésus-Christ, amen.

 

Manne écrite par Bienvenu, chercheur en chimie, membre d’ICOH – Afrique du Sud

Publiée par Nathan N.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article