Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
In Christ Our Hope

L’audace de persévérer(II) : un But, un Obstacle, un Témoignage

L’audace de persévérer(II) : un But, un Obstacle, un Témoignage

Le dictionnaire  Larousse définit la persévérance comme le fait de  Demeurer ferme et constant dans un sentiment, une résolution ; et l’audace quant à lui est défini comme une  hardiesse qui ne connaît ni obstacle ni limite. Ces deux définitions réunies permettent donc de comprendre l’audace de persévérer comme une qualité manifestant un courage ferme et  stable pour une vision ou un but donné. L’expérience vécue par l’athlète Yohann Diniz lors des précédents jeux olympiques (dont voici le récit) nous donne une illustration de l’audace de persévérer. D’autre part regardant à la bible, l’histoire de Néhémie lors de la reconstruction de la muraille de Jérusalem (Néhémie 1 à Néhémie 6) met en avant également cette qualité. Au travers ces deux histoires, il en ressort trois point essentiels : le but, l’obstacle, le témoignage.

1. Un but

La bible dit dans le passage de Proverbe 29 : 13 « Quand il n'y a point de vision, le peuple est sans frein ». Avoir une vision ou un but permet de répondre à 3 questions : Quoi ? Où ? Comment ? En effet, la vision donne premièrement la directive et ressort la finalité du chemin. Puis, elle donne le plan car Une vision sans organisation est comme une bouteille jetée à la mer. . Cette organisation permet  se positionner et ainsi savoir où l’on se trouve par rapport au but, et quelle distance nous sépare encore de l'atteinte de celui-ci. Enfin, la vision est la première source de motivation et d’audace. Elle communique la foi dans le parcours et permet de demeurer ferme peu importe la situation.

Néhémie et Yohan avaient chacun une vision. Pour l’athlète l’objectif était un classement olympique et pour Néhémie, c’était de voir la muraille rebâtie. Ce dernier  prit la permission auprès du roi se déplaça pour Jérusalem. Une fois arrivée, il mobilisa un peuple qui finit par rejoindre cette vision (Néhémie 2). Il s’en suivit alors le début des travaux. Néhémie en fit une organisation et répartition des différentes tâches au peuple (Néhémie 3).

2. Un obstacle

L’audace commence très souvent dès lors qu’un but est donné mais la persévérance s’y additionne une fois que survient l’obstacle. En réalité, l’obstacle est définit comme toute source qui peut freiner ou empêcher l’atteinte d’un but. D’une part se trouve les oppositions internes qui naissent souvent de la perte de confiance ou la lenteur dans l’avancée. Ça  peut être : la maladie  l’échec, le désespoir, le découragement, la peur. Yohann fit face aux troubles gastriques et à la fatigue. D’autre part se trouve des oppositions externes : des attaques, des menaces, des moqueries, des injures des refus. Néhémie et le peuple se trouvèrent menacés sévèrement et attaqués par des peuples voisins.

Dans les deux histoires il n’y eu point de relâchement. Les Israelites, conscients et déterminés, restèrent fixés sur leur objectif. Ils ont crié à Dieu et ayant placé leur confiance en Lui, ils ont redoublé d’efforts : ils travaillaient jour et nuit pour faire avancer les travaux et monter la garde (Néhémie 4 : 15-17).

Tout obstacle ne doit point amener l’homme au découragement bien au contraire, il ne peut faire preuve d’audace que lorsque cette barrière est surmontée. Ainsi, découvrant ses capacités, il parvient à braver ses limites apparentes. Toute fois la véritable force de l’homme se trouve en Dieu, c’est lui en effet qui donne et maintient la vision, c’est lui qui combat et renouvelle les forces dans l’adversité. À ce propos, la bible nous dit : « Confie-toi en l'Eternel, et pratique le bien; Aie le pays pour demeure et la fidélité pour pâture. Fais de l'Eternel tes délices, Et il te donnera ce que ton cœur désire. Recommande ton sort à l'Eternel, Mets en lui ta confiance, et il agira. » Psaumes 37 : 4-6

3. Un témoignage

La reconstruction de la muraille avait ramené le peuple dans l’assurance, il était heureux de voir les murs refaits et les obstacles vaincus. Femmes, hommes et enfants se mirent tous ensemble dans la prière, le jeûne et leurs différents services. Le jour de la dédicace fut une fête grandiose en l’honneur de l’Eternel. Le peuple exprima sa reconnaissance à Dieu par de multiples actions de grâce (Néhémie 12). Quant à Yohann, il arriva épuisé mais rempli de joie d’avoir accompli son devoir. Il franchit la ligne en 8e place mais quelques temps après suite à une disqualification il se trouva classé 7e.

Comme dit plus haut, l’être humain a besoin de Dieu pour vaincre. Dieu est la source principale de toute force et capacité. Ainsi donc, l’aboutissement d’une épreuve, d’un but ou une mission ne doit point manquer d’action de grâce. Le témoignage revient d’abord à reconnaître l’action de Dieu à chaque étape et à lui rendre gloire. Puis de réaliser sa victoire et exprimer sa joie.

 

Vous faites face à des défis dans la marche vers la vision que le Seigneur vous a communiquée ?  Vous faites face au doute, à la peur, aux injures et moqueries ? Osez maintenir votre but en Dieu, osez Lui faire confiance, redoublez d’effort pour vaincre l’obstacle, osez Lui rendre garce dès à présent.

N’oubliez pas ceci : Dieu mène le combat avec vous.  Osez persévérer !

 

Gladys K.

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article