Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
In Christ Our Hope

Soyons libres de notre passé

Soyons libres de notre passé

Triste est de constater comment dans la maison de Dieu, plusieurs de ses enfants ne sont vraiment pas libres de leur passé, comment plusieurs trainent encore avec eux leurs fardeaux, c’est à se demander si Christ peut réellement rendre libre, si quand nous venons à Christ notre vie passée est réellement passée (2 Corinthiens 5 :17). Peut être vous qui me lisez vous vous sentez concerné : êtes-vous réellement libre ?

Il est vraiment possible de vivre une pleine liberté, un réel affranchissement. Un des noms que la Bible donne au diable c’est celui de l’accusateur des Saints (Apocalypse 12 :10) et aujourd’hui plus que jamais, il sait utiliser cette identité. Plusieurs avant nous ont fait le pas de foi et nous donnent une clé pour être libre. Nous lisons « Plusieurs de ceux qui avaient cru venaient confesser et déclarer ce qu'ils avaient fait. » Actes 19:18. La clé est la confession. Cependant, dans ce verset il n’est pas dit que ces personnes étaient considérées comme croyantes parce qu’elles avaient confessé leurs péchés en public. Quand il est dit qu’elles ont cru c’est bien parce qu’elles ont eu horreur de leurs péchés et après avoir demandé pardon à Dieu, sont comptées du nombre des croyants. La Bible distingue le pardon et la guérison de l’âme. La guérison de l’âme s’obtient très souvent de la confession non pas à Dieu mais à l’homme, à notre semblable, à un frère dans la foi. Il est vrai que cette vérité a été détournée et nous voyons dans certains milieux, un jour réservé dans l’année où des personnes vont parler au travers d’un mur à une autorité de ce qu’ils ont fait, disant ainsi confesser leurs péchés. Où est la différence avec confesser dans sa douche devant la glace ? S’il n’y a aucune relation au quotidien avec la personne, cela ne sert à rien et reste un mauvais trésor dans votre vie, une porte ouverte pour l’accusateur.

Il est clair que le but n’est pas de parler à tout le monde non plus, « Confessez donc vos péchés les uns aux autres, et priez les uns pour les autres, afin que vous soyez guéris. La prière fervente du juste a une grande efficace. » Jacques 5 :16, une personne de confiance, une personne qui marche tout comme moi dans une vie de sanctification. Que veux-tu dire ? Juste dire à quelqu’un ça suffira ? J Pas si vite !

« Et un certain nombre de ceux qui avaient exercé les arts magiques, ayant apporté leurs livres, les brûlèrent devant tout le monde : on en estima la valeur à cinquante mille pièces d'argent. » Verset 19. Si la première clé fait mal, celle-ci fait souvent plus mal. Il faut se séparer de tout ce qui fait référence à ma vie passée et tout ce qui a permis à ce que je tombe dans le péché, il faut que je répare tant que possible ce qui est réparable. Si le Seigneur vous interpelle sur les boîtes de nuits (même le nom suffit pour ne pas y aller), la musique que vous écoutez … il faut pouvoir être prêt à vous en séparer totalement, ne pas décider de garder la musique que vous écoutiez sur un disque dur externe ou de créer un dossier « musique Chrétienne » et un autre « musique » par peur de rajouter «mondaine », ça montre l’état de votre cœur L.

Ils ont estimé la valeur a cinquante mille pièces d’argent, croyez vous que c’était facile pour ces hommes de s’en séparer, de les brûler ? Non je ne pense pas, mais je sais une chose, ils en ont été totalement libérés et peuvent en parler sans complexes : ils sont libres de leur passé.

Faites quelque chose de simple, notez les choses qui vous tourmentent et demandez à Dieu de vous montrer à qui vous allez en parler, quelqu’un avec qui vous allez pleurer sur votre passé. Si vous avez demandé pardon à Dieu, il vous a pardonné selon 1 Jean 1:9, il est juste question d’appliquer Jacques 5:16 pour la guérison. Amen ?

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article