Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
In Christ Our Hope

Un pasteur ? Non merci !

Dur-d-etre-pasteur.JPG

« Un pasteur ? Pour quoi faire ? Il est serviteur comme moi, c’est Christ qui est la tête de l’Eglise, donc je ne vois pas pourquoi je devrais me soumettre. En plus, je n’aime pas son style ! »

Avez-vous déjà entendu des gens tenir ce genre de langage ? Beaucoup de chrétiens pensent qu’ils peuvent se passer d’une église locale (Lire L'église locale? Non je n'en ai pas besoin!). Et même parmi ceux qui disent reconnaitre l’importance et le caractère biblique de l’église locale, se trouvent ceux qui soutiennent mordicus que Christ est leur seul chef, et qu’ils ne se laisseront pas guider par un homme. Et ils vous diront « Maudit soit l’homme qui se confie en l’homme ! » et que de toute façon Christ est leur souverain pasteur. Ces personnes ignorantes et mal affermies tordent le sens des Ecritures pour leur propre ruine.

Nous savons déjà que le ministère de pasteur est un ministère conçu et établi par Dieu pour des raisons bien précises. Dieu n’est pas fou. Nous ne nous attarderons donc pas sur ce point, mais sur quelque chose d’autre que la parole dit expressément : « Elles ont été dispersées parce qu’elles n’avaient point de pasteur ; elles sont devenues la proie de toutes les bêtes des champs, elles se sont dispersées. » Ezéchiel 34 : 5

Le Seigneur là parle bien lui-même de SES brebis. Elles étaient déjà à lui. Et pour nous aujourd’hui, cela se rapporte à SES enfants. Ceux qui lui ont donné leur vie. Qui ont consacré leur existence à le servir et à l’aimer. Ceux aussi qui se sont quand même égarés faute d’un bon pasteur qui prenne souci d’eux.

C’est pourquoi il est de la plus haute importance que nous nous soumettions aux autorités que Dieu a établies sur nous. Sinon c’est l’égarement qui nous guette. Cette impression qu’on est « dans la vérité », et que tous les autres ou presque sont dans le faux. Ou bien quand on baisse les bras, faute de soutien fraternel et qu’on retourne à nos anciennes voies, les péchés que nous avions pourtant délaissés… tel le chien qui retourne à son vomi.

Le pasteur que Dieu veut établir (ou a établi) sur vous n’est pas destiné à devenir votre nouveau dieu, ou le seul intermédiaire par lequel vous pouvez avoir des réponses de la part de Dieu. Il ne doit pas régenter votre vie et la moindre de vos décisions de A à Z. Mais il a été établi pour prendre soin de vous, et vous garder dans la Parole, affermi pour que vous ne soyez pas une proie pour le diable. C’est une protection pour vous.

Si vous avez longtemps négligé cette autorité que Dieu a mis sur vous pour votre bénédiction, je vous en conjure aujourd’hui : changez de voie. Soyez attentifs à ce qu’il dit lorsqu’il prend la Parole en public car c’est premièrement à lui que Dieu donne la révélation de là où il veut emmener ses brebis au sein de l’église. Rapprochez-vous pour poser des questions si besoin est, et écouter les paroles de sagesse qui sortent de sa bouche. Si jamais votre pasteur ne remplit pas bien ses fonctions, priez et pleurez pour lui, au lieu de l’accabler. Si vraiment vous l’aimez de l’amour de Dieu. Parce qu’il sera jugé plus sévèrement.

L’autorité ou l’égarement, à vous de choisir.

 

Prière : Nous te remercions Seigneur parce nous savons que tu es pour nous LE bon berger et LE guide parfait. Cependant tu as établi sur nous d’autres guides, qui ne sont certes pas parfaits mais qui ont été oints par toi pour prendre soin de nous qui sommes tes brebis. Les brebis d’Ezéchiel 34 avaient une excuse au moins parce que leurs pasteurs ne faisaient pas leur travail. Mais qui plaidera pour nous si nous refusons leur autorité ? Dès aujourd’hui, Père nous décidons d’honorer ceux que tu as établis en reconnaissant qu’ils sont à même de nous guider dans notre marche avec toi. Et que face à toutes les questions que nous nous posons par rapport à la foi, ils sont, après toi, ceux qui sont normalement le plus de bon conseil, parce que tu les as appelés à cela. Aide nous à ne pas passer à côté de ces bénédictions spirituelles dont tu veux nous faire cadeau à travers eux. Amen.

 

1 :  2 Pierre 3 : 16

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article