Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
In Christ Our Hope

L'épée de l'Esprit: une arme défensive dans le combat (1/3)

Un homme à l’allure imposante s’avance. Il mesure plusieurs mètres de hauteur. A sa vue le camp adverse est terrorisé. Malgré sa force surhumaine, il n’est pas venu les mains vides. Un casque recouvre sa tête, une cuirasse sa poitrine, des plaques de bronze ses jambes. Mais ceci n’est rien comparé à l’épée qu’il tient dans sa main, une arme effroyable : c’est l’épée de Goliath, le Philistin.

L'épée de l'Esprit: une arme défensive dans le combat (1/3)

Un soldat ne se déplace jamais sans son épée. De toutes les armes du combattant, l’épée est la seule qui lui permet à la fois de se défendre et d’attaquer. L’épée du soldat est premièrement une arme défensive. Elle lui permet de parer des coups d’épée, de lance, et de détourner les attaques de l’ennemi.

 

1.L’épée du chrétien et sa nécessité dans le combat spirituel

Le soldat du Christ possède lui aussi une épée. Il ne s’agit pas d’une épée qui lacère le monde physique, mais une épée qui lacère le monde spirituel. Plus tranchante qu’une épée aiguisée à double tranchant, elle est le revêtement de son homme intérieur : c’est l’épée de l’Esprit, arme de défense et d’attaque. L’épée du soldat vient appuyer le bouclier dans la défense contre l’ennemi.  Le bouclier pour le chrétien est synonyme de la foi. Mais la foi ne s’appuie pas sur du vide. L’appui sur lequel se fonde le bouclier de la foi, ce sont les paroles du Père.  C’est pourquoi l’épée de l’Esprit est la parole de Dieu, car c’est elle qui soutient le bouclier en assurant, par des preuves irréfutables, que celui qui a fait la promesse est fidèle. En effet, Dieu soutient toutes choses par sa parole puissante. C’est la parole de Dieu ancrée dans le cœur du croyant qui fait tenir le bouclier de la foi devant les assauts répétés de l’ennemi.

Repensons à la tentation de Jésus au désert. Ce n’est pas une foi vide qui a permis à Christ de tenir ferme, mais une foi bâtie sur la parole de Dieu. A chacun des assauts de l’ennemi, il a déployé le bouclier de la foi, en s’appuyant sur les paroles de l’Ecriture. En effet il ne dit pas simplement : « Retire-toi, Satan! » mais il dit aussi : « il est écrit: C’est le Seigneur, ton Dieu, que tu adoreras et c’est lui seul que tu serviras.» Matthieu 4.10

 Tenir ferme et soutenir sa foi revient donc, comme Christ, à connaître la parole de Dieu et à s’y accrocher, selon qu’il est dit : « la foi vient de ce qu'on entend et ce qu'on entend vient de la parole de Dieu. » Romains 10.17

Imaginez-vous un soldat sur un champ de bataille sans épée ? Mais des chrétiens aujourd’hui s’imaginent tenir dans le combat spirituel sans l’épée de l’Esprit. Car le champ de bataille, c’est ce monde. L’ennemi, le diable et ses anges. Le soldat c’est vous, si du moins vous avez reçu Christ. Le croyant ne peut aller nulle part face à ces combats sans la parole de Dieu. Il ne peut que s’appuyer c’est la parole de Dieu qui a forgé sa foi par l’exemple de la vie de ses prédécesseurs et les promesses divines.

 

2.Comment se revêtir de l’épée de l’Esprit ? Comment être continuellement imprégné de sa parole dans votre cœur ?

La parole de Dieu : quelle arme incroyable ! Malheureusement les chrétiens négligent de plus en plus la nécessité d'étudier la parole de Dieu, la Bible. Les uns n’essaient même pas de la connaître, tandis que d’autres se gavent d’enseignements sur des blogs, sur internet, ou dans des livres. Si les premiers sont conscients de leur ignorance des Ecritures, les seconds pensent les connaître. Or la lecture de messages dispensés par les autres ne remplacera jamais la lecture personnelle des Ecritures. Ce serait comme vouloir substituer la relation personnelle avec Dieu par la communion fraternelle. Le but de ce message, s’il doit faire une seule chose, c’est de vous rapprocher de la parole de Dieu. Saisissez-la et lisez-la personnellement. Les messages des autres ne peuvent pas remplacer un message que Dieu vous communique, cœur à cœur, à travers le voile, dans Sa présence. C’est d’ailleurs pour cette intimité que Jésus s’est donné, afin de déchirer le voile sur les Ecritures, afin de briser tous les sceaux qui retenaient encore le livre de Dieu et l’empêchaient d’être accessible à votre compréhension.

Le voile est déchiré aujourd’hui, selon qu’il est dit : « leur esprit est devenu incapable de comprendre : aujourd'hui encore, lorsqu'ils lisent…ce même voile demeure ; il ne leur est pas ôté, car c'est dans l'union avec le Christ qu'il est levé. »  2 Corinthiens 3.14

Et aussi : «  voici, le lion de la tribu de Juda, le rejeton de David, a vaincu pour ouvrir le livre et ses sept sceaux. » Apocalypse 5.5

Les sceaux sont brisés, le voile est ôté en Jésus-Christ sur les Ecritures. Approchons-nous tête baissée et âme répandue, car il a vaincu afin que nous puissions ouvrir le livre et en saisir les mystères cachés. Quel privilège donc pour vous qui croyez d’ouvrir votre Bible. Le faites-vous ?

 

Prière : Père je te demande pardon d’avoir cru que les blogs et espaces de partage pouvaient remplacer l’enseignement que tu me donnes dans le lieu très saint derrière le voile. La maturité nutritionnelle repose dans la capacité à se nourrir non par les autres mais soi-même, dans ta présence. Ceci afin d’avoir des bases solides, et le discernement lorsque le tentateur s’approchera, même en utilisant ta parole. Je résisterai, associant, ma foi aux fondations solides du roc de ta Parole. Amen !

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article