Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
In Christ Our Hope

La Prière par l’Esprit : Le parler en langue - Clé donnant accès aux choses cachées de Dieu pour notre vie (8/8)

La Prière par l’Esprit : Le parler en langue - Clé donnant accès aux choses cachées de Dieu pour notre vie (8/8)

« En effet, celui qui parle en langue ne parle pas aux hommes, mais à Dieu, car personne ne le comprend, et c'est en esprit qu'il dit des mystères » : 1 Corinthiens 14 : 2

Nous avons précédemment compris que la prière en langue est la ligne privée de Dieu et ses enfants.  Dans cette épitre aux corinthiens, l’apôtre Paul nous enseigne également que celui qui prie en langue dit des mystères.

Le mot mystère vient du mot grec « Musterion » qui signifie une chose cachée et secrète, non évidente à la compréhension, une volonté secrète. Ainsi donc, celui qui prie en langue, dit des choses cachées et secrètes, pas évidentes à notre compréhension. Vous me direz, d’accord mais c’est quoi l’intérêt de dire des choses secrètes ? Afin de répondre à cette question, nous allons étudier 2 aspects :

 

1. La Parole créatrice

Toute l’histoire de la création s’est faite grâce à la parole. La bible déclare en effet : « Au commencement était la parole [... »1. C’est par la parole que Dieu appela à existence les choses qui n’étaient pas (physiquement) : « Dieu dit : Que la lumière soit et la lumière fut !»2. Nous donc, fils de Dieu, nous avons hérité de ce pouvoir tout comme un enfant possède en lui l’ADN de son papa. Ainsi donc, nous pouvons appeler à existence ces choses-là qui ne sont pas. Eh oui, tout comme notre Père, nous pouvons ramener vers notre sphère physique toutes ces bénédictions spirituelles qui nous sont données dans les lieux célestes3. Celui donc qui prie en langue prophétise sur sa propre vie, attire vers lui les choses cachées, les desseins de Dieu pour sa vie.  Alors, suffit-il de prier ou de proclamer pour ramener dans notre sphère physique ces réalités spirituelles ?

 

2. La Prière en Langue : Code de communication céleste

Il nous a été enseigné au lycée qu’une bonne communication requiert un émetteur-un message et un récepteur. La théorie de la communication nous apprend qu’un message a besoin d’un code pour être exprimé (par l’émetteur) et surtout pour être compris par le récepteur. De même, afin d’attirer les bénédictions célestes, ces choses de nos vies que le Père a jugé bon de les cacher, nous devons véhiculer un message dont le code sera compris à la fois par l’émetteur et le récepteur : Prier en langue ! La prière en langue est la langue céleste comme nous l’avons précédemment vu. Et tout comme l’esprit du prophète est soumis aux prophètes, les choses spirituelles ne peuvent être soumises qu’aux choses célestes.

Pour mieux présenter la chose, je prendrai un exemple : Si vous dites à un chien vivant en chine : « viens ici...viens...viens...) sans ou avec  gestuels, il ne vous comprendra pas car il est habitué à une autre langue (code) qui n’est rien d’autre que le chinois. Faudrait donc lui parler à travers un code qu’il pourra décoder : Le chinois.

Ainsi donc, il y’a une catégorie de bénédictions spirituelles qui ne peuvent être attirées ou appelées à existence que si l’on utilise le code approprié, le parler en langue. Ces bénédictions célestes reconnaissent, comprennent et s’y soumettent.

La Prière par l’Esprit : Le parler en langue - Clé donnant accès aux choses cachées de Dieu pour notre vie (8/8)

Avant notre naissance, Dieu dans son immense amour nous avait déjà prédestinés. Il avait déjà un programme pour notre vie, mais plus  encore, il nous a bénis de toute sorte de bénédictions spirituelles dans les lieux célestes. Je vous invite encore ce matin à prendre conscience de ce bénéfice que nous tirons de la prière en langue. Ne voulez-vous pas prendre possession de toutes ces choses qui sont à vous dans les lieux célestes ? Si oui, alors, épousez ce matin la prière en langue, elle vous donnera accès.


[1] Jean 1 : 1

[2] Genèse 1 :3

[3] Ephésiens 1 :3

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article