Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
In Christ Our Hope

Le combat spirituel: les deux hommes

Le combat spirituel: les deux hommes

La trompette sonne pour le combat. Sous les regards angoissés de leurs familles, deux hommes se retrouvent côte à côte, pour la bataille. L’un d’eux est faible, fatigué, épuisé. Le second est joyeux, renouvelé, ressourcé. Alors que le premier baisse la tête et ne sait plus comment faire, le second lui pose la main sur l’épaule en lui disant : « Ca va aller ! » Son sourire illumine l’homme abattu, comme le rayonnement sur le visage de Moïse a illuminé Israël…

Ces deux hommes sont deux êtres. Ils sont présents dans la vie de chaque croyant: le premier est l’homme extérieur, et le second l’homme intérieur.


1. L’homme extérieur

« Le premier homme… un être vivant, doué de la vie naturelle.. » 
1 Corinthiens 15.45

Le premier homme est un être vivant doué de la vie naturelle. Il se nourrit, fait de l’exercice physique, se repose. C’est l’être vivant au sens où nous le connaissons tous. Cet être faible, cet être faillible et vulnérable. Cet être qui se décourage à la première épreuve. C’est la facette de l’homme que nous voyons tous: c’est l’homme extérieur.

 

2. L’homme intérieur

Le second homme est : « esprit qui communique la vie. » 1 Corinthiens 15.45

S'il y a un corps naturel, il y a aussi un corps spirituel1L’homme intérieur existe bel et bien. Il est présent dans la vie de tous. De même qu’il y a un homme extérieur, il y a aussi un homme intérieur. L’apôtre écrit : « En effet, je prends plaisir à la loi de Dieu, dans mon être intérieur » Romains 7.22. La version Louis Segond exprime cette idée par ces mots : « selon l’homme intérieur. »

L’apôtre fait comprendre par ces paroles que l’homme intérieur prend plaisir à la loi de Dieu, même si l’attitude de l’homme extérieur de par ses nombreuses chutes peut porter à penser le contraire. S’il y a bien un homme intérieur, que fait-il ? A quoi ressemble-t-il ? Comment est-il vêtu ?

Le regard que nous allons poser sur l’homme intérieur concerne le combat spirituel. L’homme intérieur lui aussi se nourrit, mais cette fois-ci d’une nourriture spirituelle car il est spirituel. Il s’exerce lui aussi. Mais si l’homme extérieur s’exerce de manière physique2 l’homme intérieur s’exerce via son attachement à la vie de prière avec et par l’Esprit. Les armes du croyant ne sont donc pas des armes destinées à l’homme extérieur, mais des armes pour revêtir premièrement l’homme intérieur. C’est ce revêtement de l’homme intérieur qui affecte ensuite l’homme extérieur.


Le bouclier de la foi n’est pas un bouclier qui sera posé sur l’homme fait de chair, mais c’est une muraille que saisit l’homme intérieur. Le casque du salut n’est pas saisi par l’homme extérieur  mais par l’homme intérieur. L’épée de l’Esprit n’est pas une épée physique, mais une épée dont se revêt l’homme intérieur cadencé par l’Esprit. Revêtir les armes de Dieu revient donc à vêtir son homme intérieur pour être efficace au combat. Ainsi comme cet homme qui au début de cette histoire a conseillé son compagnon abattu, l’homme intérieur pourra, par son rayonnement manifester un rayonnement chez l’homme extérieur. L’apôtre écrit : « C'est pourquoi nous ne perdons pas courage. Et lors même que notre homme extérieur se détruit, notre homme intérieur se renouvelle de jour en jour» 2 Corinthiens 4.16

S’il est vêtu d’armes spirituelles, l’être intérieur a un cœur. Le cœur de l’homme intérieur est la pulsation cardiaque donnée par le Saint-Esprit, son moteur, mais aussi sa force. Selon qu’il est dit : «Qu’il(le Père) vous donne, selon la richesse de sa gloire, d'être puissamment fortifiés par son Esprit dans l'homme intérieur » Ephésiens 3.16

 

L’adversaire est spirituel. Les armes à saisir sont spirituelles. Le revêtement est spirituel. L’homme qui combat est lui aussi spirituel. C’est l’homme intérieur qui reçoit les armes, c’est lui qui livre bataille. C’est lui qui fortifié par l’Esprit de Dieu peut se saisir de l’épée de l’Esprit, la parole de Dieu.

 

[1] 1 Corinthiens 15.44

 [2] 1 Timothée 4.8  

La trompette sonne pour le combat. Sous les regards angoissés de leurs familles, deux hommes se retrouvent côte à côte, pour la bataille. L’un d’eux est faible, fatigué, épuisé. Le second est joyeux, renouvelé, ressourcé. Alors que le premier baisse la tête et ne sait plus comment faire, le second lui pose la main sur l’épaule en lui disant : « Ca va aller ! » Son sourire illumine l’homme abattu, comme le rayonnement sur le visage de Moïse a illuminé Israël…

Ces deux hommes sont deux êtres. Ils sont présents dans la vie de chaque croyant: le premier est l’homme extérieur, et le second l’homme intérieur.


1. L’homme extérieur

« Le premier homme… un être vivant, doué de la vie naturelle.. » 
1 Corinthiens 15.45

Le premier homme est un être vivant doué de la vie naturelle. Il se nourrit, fait de l’exercice physique, se repose. C’est l’être vivant au sens où nous le connaissons tous. Cet être faible, cet être faillible et vulnérable. Cet être qui se décourage à la première épreuve. C’est la facette de l’homme que nous voyons tous, c’est l’homme extérieur.

 

2. L’homme intérieur

Le second homme est : « esprit qui communique la vie. » 1 Corinthiens 15.45

S'il y a un corps naturel, il y a aussi un corps spirituel1L’homme intérieur existe bel et bien. Il est présent dans la vie de tous. De même qu’il y a un homme extérieur, il y a aussi un homme intérieur. L’apôtre écrit : « En effet, je prends plaisir à la loi de Dieu, dans mon être intérieur » Romains 7.22. La version Louis Segond exprime cette idée par ces mots : « selon l’homme intérieur. »

L’apôtre fait comprendre par ces mots que l’homme intérieur prend plaisir à la loi de Dieu, même si les membres et l’attitude de l’homme extérieur pouvaient porter à penser le contraire, devant ses nombreuses chutes. S’il y a bien un homme intérieur, que fait-il ? A quoi ressemble-t-il ? Comment est-il vêtu ?

Le regard que nous allons poser sur l’homme intérieur concerne le combat spirituel. L’homme intérieur lui aussi se nourrit, mais cette fois-ci d’une nourriture spirituelle car il est spirituel. Il s’exerce lui aussi. Mais si l’homme extérieur s’exerce de manière physique2 l’homme intérieur s’exerce via son attachement à la vie de prière avec et par l’Esprit. Les armes du croyant ne sont donc pas des armes destinées à l’homme extérieur, mais des armes pour revêtir premièrement l’homme intérieur. C’est ce revêtement de l’homme intérieur qui affecte ensuite l’homme extérieur.


Le bouclier de la foi n’est pas un bouclier qui sera posé sur l’homme fait de chair, mais c’est une muraille que saisit l’homme extérieur. Le casque du salut n’est pas saisi par l’homme intérieur, mais par l’homme extérieur. L’épée de l’Esprit n’est pas une épée physique, mais une épée dont se revêt l’homme intérieur cadencé par l’Esprit. Revêtir les armes de Dieu revient donc à vêtir son homme intérieur pour être efficace au combat. Ainsi comme cet homme qui au début de cette histoire a conseillé son compagnon abattu, l’homme intérieur pourra, par son rayonnement manifester un rayonnement chez l’homme extérieur. C’est pourquoi l’apôtre écrit : « C'est pourquoi nous ne perdons pas courage. Et lors même que notre homme extérieur se détruit, notre homme intérieur se renouvelle de jour en jour» 2 Corinthiens 4.16

S’il est vêtu d’armes spirituelles, l’être intérieur a un cœur. Le cœur de l’homme intérieur est la pulsation cardiaque donnée par le Saint-Esprit, son moteur, mais aussi sa force. Selon qu’il est dit : «Qu’il(le Père) vous donne, selon la richesse de sa gloire, d'être puissamment fortifiés par son Esprit dans l'homme intérieur » Ephésiens 3.16

 

L’adversaire est spirituel. Les armes à saisir sont spirituelles. Le revêtement est spirituel. L’homme qui combat est lui aussi spirituel. C’est l’homme intérieur qui reçoit les armes, c’est lui qui livre bataille. C’est lui qui fortifié par l’Esprit de Dieu peut se saisir de l’épée de l’Esprit, la parole de Dieu.

 

[1] 1 Corinthiens 15.44

[2] 1 Timothée 4.8

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article