Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
In Christ Our Hope

Êtes vous doux ?

Êtes vous doux ?

« C’est à force de forger que nous devenons forgerons. »

Ce proverbe met en premier plan les efforts comme la solution primaire à nos incapacités. Oui, nous comprenons de cela que c’est la quantité d’efforts que nous fournissons qui nous aidera à atteindre notre but ; ce qui est vrai dans un certain sens. Cependant cette solution n'est valable que pour une certaine période, car à long terme nous nous fatiguons. En tant que chrétien, c’est l’attitude que nous adaptons très souvent pou vouloir manifester le fruit de l’Esprit. Mais je viens nous rappeler que c’est le fruit de l’Esprit et cela ne peut venir que de Lui. Alors le plus important n’est pas la multitude d’actions que nous posons, mais notre cœur.

Dans cette manne précise, nous aborderons le cas de la douceur. Mais au préalable, laissez-moi vous raconter brièvement une histoire : Saar est chrétien depuis quelques années et est très engagé dans son église. Lise très dévouée dans le service aussi, arriva au sein de la même communauté quelques années plus tard. Elle se fit très vite remarquer par son comportement onctueux et ses paroles douces. elle présentait une douceur exemplaire, une éloquence et des discours charmants qui attirèrent tous. Face à cela, Saar ne resta point indifférent, car chaque échange avec elle l'attirait de plus en plus de par le caractère qu'elle laissait entrevoir. elle était cette fille exemplaire qui l'apaisait en tout temps : il décida de l'épouser.

L'histoire tourna peu à peu au vinaigre une fois l'union faite, le jeune homme fait face à une femme qui devient progressivement dure. Son affection devient piquante et ses paroles amères. En fait, Lise elle-même remarqua que la douceur qu'elle affichait se dégradait, et son caractère orgueilleux et dur revenait progressivement. Ses efforts ne produisaient plus et saar découvrit une femme assez orgueilleuse qui n'utilisait des paroles douces que pour atteindre certains objectif.Il devint perplexe et se demanda au final si le dévouement et la douceur primaires de lise n’étaient pas dû à un désir caché d'avoir un époux.

Cette histoire nous montre si bien la limite de tout effort humain face à la douceur car en général, nous confondons souvent douceur et action douce. La vrai douceur prend naissance du cœur sinon, nos actions ne resteront que doucereuses c'est à dire celles qui sont faites en fonction des pulsions, désirs et attentes des autres. Autrement dit, elles sont mises en avant pour se faire valoir ou alors attirer l'attention et le soutien. Le plus important n'est pas la multitude d'action douce mais l’attitude d’un cœur qui loin d’être vide est au contraire rempli de la présence du Dieu qui est doux par excellence.

La douceur du Seigneur se révèle dans la tendresse de sa démarche envers nous. Dans l'ancien Testament , le prophète Elie à un moment perdu confiance et force face aux menaces de mort de Jezabel. Alors Le Seigneur se présenta à lui dans une pleine douceur qui redonna ensuite force au prophète(1 rois 19:10-12). De même, lorsque nous regardons à la vie de Christ, nous constatons cette valeur dans ses multiples actions et paroles. Il s'est révélé aux hommes sans amertume et il est venu dans une pleine douceur et ce jusqu'à la mort sur la croix. Cependant, remarquons que Christ durant sa vie resta soumis au Père et vivait une parfaite communion avec lui. Cette intimité lui permit de vivre naturellement le caractère du père qui lui était transmis.

En réalité, nous ne pourrions être doux sans le Christ. C'est notre soumission à Dieu et une communion avec lui qui déposeront dans nos cœurs sa nature divine. Dès lors nos efforts et actions deviendront efficaces car elles prendront source au caractère du Seigneur transmis dans nos cœurs. C’est à juste titre que l’apôtre Paul nous exhorte à marcher selon l’Esprit afin de ne pas accomplir les œuvres de la chair.1 Le fruit de l’Esprit dit il c’est l’amour, la joie ….la douceur… » (Galates 5 :22).

Nous ne sommes donc pas naturellement doux, il ne s'agit pas de produire ou d'améliorer une douceur naturelle. La douceur est le Fruit de l'Esprit, alors c'est le Saint-Esprit qui la produira dans le cœur de ceux qui demeurent en communion avec le Seigneur, lui dont la douceur est parfaite.

Gladys K.

 

1 Galates 5 :16

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article