Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
In Christ Our Hope

L'église locale? Non je n'en ai pas besoin!


Eglise.jpgOn en retrouve dans certains pays à chaque coin de rue, quelques voisins se plaignent qu’ils font du bruit jusqu’à pas d’heure, par leurs chants, leurs paroles…Vous l’avez peut-être compris, je parle des églises locales. Une église ? Dans un monde où le scientisme bat son plein, où l’homme ne cherche qu’à s’affirmer comme indépendant, certains affirment : « Il n’y a pas besoin d’église, encore moins d’une religion. »
 

L’église locale a-t-elle encore sa place aujourd’hui?

Pour ceux qui ne trouvent aucun intérêt dans le christianisme, ceci se comprend qu’ils n’en trouvent pas non plus dans l’église locale. Hier encore au cours d’une discussion dans la rue, un interlocuteur français m’a fait comprendre que la religion n’est qu’un système humain visant à endormir la conscience de ceux qui y adhèrent et à les assujettir. Il pensait, pour reprendre les propos de Karl Marx, que « la religion n’est rien d’autre que l’opium dormitive du peuple. »

Alors qu’il regardait aux institutions et au système,  aux manquements de ces hommes qui s’affirment « religieux », je l’ai entraîné une couche en dessous, vers le besoin de l’homme mauvais d’un Sauveur venu en la personne de Jésus. A ceux qui se posent des questions sur les églises locales et qui ne croient pas en Dieu, je conseillerai de visiter la catégorie de ce blog : « Jésus le chemin », et de chercher non pas à adhérer à un système humain, mais de chercher Dieu lui-même.

Qui plus est certains chrétiens aujourd’hui se posent des questions sur l’église locale. Car il en existe ! Des chrétiens qui confessent avoir reçu Jésus dans leur vie mais qui prient dans leur chambre, sur internet. Je me suis demandé pendant longtemps comment quelqu’un qui dit aimer le Seigneur peut persévérer en négligeant volontairement l’église locale ou alors en se bornant à aller dans une église où il sait pourtant qu’il ne grandit pas. Le problème vient de l’ignorance, parfois même de la rébellion. Le culte du dimanche n’est pas une tradition. Il est important d’en saisir clairement l’objectif.


1. C’est un modèle qui nous est donné par l’église primitive.

Paul, appelé, par la volonté de Dieu, à être un apôtre de Jésus-Christ, et le frère Sosthène, saluent l’Eglise de Dieu établie à Corinthe… (1 Corinthiens 1.1-2)

L’église n’était pas dispersée dans la nature mais était bien établie quelque part, localement. La vision de Dieu n’est donc pas la vision de chrétiens dispersés chacun dans son coin, mais d’un corps, qui se réunit quelque part, fidèlement.


Vous me demanderez alors : Ne peut-on pas se réunir quelque part sans que ce ne soit une église locale et adhérer à cette pensée de l’église primitive ? Raisonner ainsi pose deux problèmes.

 

2. Mépriser les dons et appels de Dieu.

C'est lui qui a fait don de certains comme apôtres, d'autres comme porte-parole de Dieu, d'autres comme évangélistes, et d'autres encore comme pasteurs et enseignants. (Ephésiens 4.11)

Agir ainsi, ce serait mépriser les dons et appels du Seigneur : prophètes, apôtres, pasteurs.  En effet, la vision qui est mentionnée de se réunir pour échanger, ressemble plus à un groupe de partage qu’à une église locale. Rejeter l’église locale, ce n’est donc pas rejeter un homme, mais rejeter Dieu lui-même et les instructions qu’il a établies.

 

3. C’est volontairement « brider » sa croissance.


De même qu’on bride un moteur pour l’empêcher d’aller trop vite, celui qui rejette l’église locale est lui-même un frein à sa propre croissance. En effet Dieu a fait don de ces hommes mentionnés précédemment pour que ceux qui appartiennent à Dieu soient rendus aptes à accomplir leur service en vue de la construction du corps du Christ. (Ephésiens 4.12)

Dans la sphère de l’église locale, Dieu a prévu un contexte dans lequel son enfant pourra non seulement recevoir de ceux qui ont été établis, mais aussi donner.  Celui qui partage ne peut partager que sur ce qu’il a reçu : c’est pourquoi il est difficile pour un célibataire d’enseigner d’autres célibataires sur le mariage. Un jeune qui évolue en solitaire, ne pourra pas recevoir les conseils/ enseignements qu’il aurait pu recevoir dans l’église locale. Il y aura alors beaucoup de domaines dans lesquels il demeurera ignorant, alors que ses frères ne cesseront d’avancer à grands pas. D’autant que Dieu dans sa souveraineté a choisi de cacher certaines choses en l’homme, que la lecture de la Bible ne pourrait vous apporter. Il est des choses que seule la main peut apporter au corps, et que le pied ne saurait apporter. Il en est de même s’agissant de l’église, le corps du Christ et des divers appels du Seigneur pour ses enfants. Celui qui rejette l’église locale, rejette donc sa propre édification.

 

C’est bien beau tout ça, mais dans le contexte actuel il y a tellement d’églises en déroute qu’on ne sait plus où donner de la tête !

Ce n’est pas parce qu’il existe de la fausse monnaie qu’il n’en existe pas d’authentique. Certes aucune assemblée ne saurait être parfaite. Mais priez le Seigneur de vous conduire quelque part, afin que  vous soyez réellement dans l’obéissance à sa volonté, en suivant le modèle de l’église primitive, sans mépriser ses dons à l’église, et croissant à tous égards. Vous étiez peut-être ignorant avant, mais aujourd’hui vous ne l’êtes plus.  En effet, soit ces paroles vous garderont loin de la désobéissance, soit la désobéissance finira par vous garder loin de la parole de Dieu.


Lorsque Dieu est venu vers Adam, il lui a demandé : « Où es-tu ? » (Genèse 3.9)
Dieu veut aujourd’hui vous poser la même question. Car certains étaient à Corinthe, d’autres à Thessalonique. Mais toi, « où es-tu ? »

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article