La louange au coeur du combat spirituel: la parole qui secoue les fondations! - In Christ Our Hope
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

La louange au coeur du combat spirituel: la parole qui secoue les fondations!

Publié le par Cédric S.

On les rencontre dans les transports en commun, dans la rue, ou encore sur les bancs publics. Ils sont des écouteurs aux oreilles, et pour les plus osés des casques. La musique n'est pas simplement un outil de distraction ou d’évasion. En écoutant un chant tour à tour, l'on finit par s'imprégner, même dans son subconscient, des paroles de ce chant! Le chant joyeux redonne la joie au cœur attristé, un chant qui évoque sa mère patrie suscite la mélancolie dans le cœur de l’homme qui vit à l'étranger. A l’aide de quelques paroles et d’une sonorité, une émotion puissante est communiquée. Loin de se limiter à cette simple émotion, le chant qui vient du ciel possède une puissance bien souvent négligée: c'est un chant qui secoue les fondations des murailles.

 

             1.     La louange : la parole qui secoue les fondations.

Il arrive des moments dans notre foi où nous avons l'impression que toutes les portes nous sont fermées et que la situation que nous vivons n'a plus d'issue. Dans le combat spirituel, nous louons parfois dans les bons moments, pour ensuite garder la tête baissée dans les mauvais. Ces moments où devant l'adversité, la fidélité de Dieu est plus un concept qu'une réalité. Alors que les cris de nos cœurs sont: "Seigneur vais-je m'en sortir?" Il répond: "Loue-moi!"
Mais nous nous entêtons: "Te louer? J'ai besoin d'une réponse à cet instant précis!" Et lui de répondre: "Compte sur ma fidélité. Cesse de t'agiter devant la ville barricadée, et loue moi."

La louange au coeur du combat spirituel: la parole qui secoue les fondations!

La ville barricadée c'est bien cette situation dont personne ne peut sortir, sans issue pour les hommes, selon qu’il est écrit: « La ville de Jéricho avait soigneusement fermé toutes ses portes et s’était barricadée derrière, par peur des Israélites. Plus personne n'entrait ni ne sortait par ses portes.1»  De même dans cette histoire, l'Eternel dit à Josué: « Sept prêtres portant chacun un cor…précéderont le coffre de l'alliance… Quand le peuple les entendra produire, avec leur cor, un son prolongé, tout le monde poussera un grand cri, et les remparts de la ville s'écrouleront sur place. »  Josué 6.5

C'est alors qu'Israël louait l'Eternel, que les murs de Jéricho sont tombés. Le Seigneur montre par là qu’il est le Saint qui siège sur ton trône, au milieu des louanges d'Israël.2  C'est dans le climat de louange d'un cœur répandu devant Lui, que le Seigneur Jésus établit sa demeure. Dans un cœur qui demeure dans la communion avec Christ, Christ demeure.

 

2. La louange: une puissance contagieuse.

La louange n'est pas juste une bénédiction parce qu'elle secoue les fondations des obstacles qui se dressent devant moi comme des murailles pour les pulvériser, mais en ce que la puissance déployée dans cette atmosphère est communiquée à mon entourage. Lorsque Dieu vient établir sa présence dans l’atmosphère de louange, il bénit non seulement celui qui chante les louanges de Dieu, mais aussi ceux qui l’écoutent.

« Les maîtres de l'esclave…se saisirent de Paul et de Silas… On les roua de coups et on les jeta en prison… Vers le milieu de la nuit, Paul et Silas priaient et chantaient les louanges de Dieu. Les autres prisonniers les écoutaient. Tout à coup, un violent tremblement de terre secoua la prison jusque dans ses fondations. Toutes les portes s'ouvrirent à l'instant même et les chaînes de tous les prisonniers se détachèrent. » Actes 16.19-26

Il ne s'agit pas juste des chaines de Paul et Silas, mais aussi de celles de TOUS les prisonniers qui les écoutaient. Ici encore, tel à Jéricho, les fondations de la prison furent secouées et la puissance communiquée s'est déployée vers tous ceux qui se trouvaient dans cette atmosphère. Par votre chant, c'est l siège de Dieu qui s'établit. Il libère non seulement votre cœur, mais aussi les cœurs de tous de ceux qui vous écoutent.

 

3. La louange : l’expression d’un chant nouveau.


« Chantez à l'Éternel un cantique nouveau... » Esaïe 42.10

Alors qu’à un moment je me sentais abattu, le Seigneur m'a amené à le louer. Mais ce jour je n'ai pas pris des paroles d'un chant connu, mais j’ai exprimé un chant selon la liberté des paroles qu’il mettait dans mon cœur. Dans la sincérité de mon cœur j’élevai au Seigneur ces paroles, sur un air du moment: “I will adore you. I will adore you. In every circumstances and every situation, you are God and I will adore.A ce moment, comme le dit le psalmiste : Dieu a mis dans ma bouche un cantique nouveau.3

Le plus important ce n'est pas simplement d’élever un chant de louange, mais qu'à l'exemple de Jéricho sonnant du cor sous l’invocation de Dieu ou de Paul et Silas exprimant le soupir de leur être intérieur, que ce soit le Seigneur qui inspire cette louange. La louange doit être amenée sous l'inspiration de l'Esprit, selon un besoin de l'homme intérieur. Alors elle s’exprimera par un chant nouveau, guidé par les soupirs inexprimables de l’Esprit. En effet, comme un enfant peut désirer du riz même si on lui propose des légumes et qu’il s’en contente, mon être intérieur, à un instant précis, a besoin d’élever un chant précis. Il peut très bien se contenter d’un autre chant, mais il n’en demeure qu’il a un besoin précis. C’est sous la conduite de l’Esprit et non par l’intelligence que j’élève ce chant nouveau, et Dieu, uni à son Esprit établit son siège dans cette atmosphère en accomplissant des signes et des prodiges.

Alors face aux murs imprenables de Jéricho, en prison, ou devant un quelconque obstacle, allez-vous continuer à louer le Seigneur? Vous n'êtes pas le premier à faire face à ces obstacles, et vous ne serez sans doute pas le dernier. Mais c'est dans l'atmosphère de louange que vous vous verrez par son Esprit sa puissance glorieuse et contagieuse se déployer, et vos montagnes pulvérisées. N’attendez plus, louez votre Seigneur, de manière inconditionnelle, et même au cœur du combat !

« Oui Seigneur. Je continuerai à Te louer. A compter sur ta fidélité. Dans le désert et l’abondance tu m’accompagnes. »


[1] Josué 6.1

[2] Allusion à Psaumes 22.3

 [3] Allusion à Psaumes 40.3 

La ville barricadée c'est bien cette situation dont personne ne peut sortir, sans issue pour les hommes, selon qu’il est écrit: « La ville de Jéricho avait soigneusement fermé toutes ses portes et s’était barricadée derrière, par peur des Israélites. Plus personne n'entrait ni ne sortait par ses portes.{C}{C}{C}{C}{C}[1]{C}{C}{C}{C}{C}»  De même dans cette histoire, l'Eternel dit à Josué: « Sept prêtres portant chacun un cor…précéderont le coffre de l'alliance… Quand le peuple les entendra produire, avec leur cor, un son prolongé, tout le monde poussera un grand cri, et les remparts de la ville s'écrouleront sur place. »  Josué 6.5

C'est alors qu'Israël louait l'Eternel, que les murs de Jéricho sont tombés. Le Seigneur montre par là qu’il est le Saint qui siège sur ton trône, au milieu des louanges d'Israël.{C}{C}{C}{C}{C}[2]{C}{C}{C}{C}{C}  C'est dans le climat de louange d'un cœur répandu devant Lui, que le Seigneur Jésus établit sa demeure. Dans un cœur qui demeure dans la communion avec Christ, Christ demeure.

 

2. La louange: une puissance contagieuse.

La louange n'est pas juste une bénédiction parce qu'elle secoue les fondations des obstacles qui se dressent devant moi comme des murailles pour les pulvériser, mais en ce que la puissance déployée dans cette atmosphère est communiquée à mon entourage. Lorsque Dieu vient établir sa présence dans l’atmosphère de louange, il bénit non seulement celui qui chante les louanges de Dieu, mais aussi ceux qui l’écoutent.

« Les maîtres de l'esclave…se saisirent de Paul et de Silas… On les roua de coups et on les jeta en prison… Vers le milieu de la nuit, Paul et Silas priaient et chantaient les louanges de Dieu. Les autres prisonniers les écoutaient. Tout à coup, un violent tremblement de terre secoua la prison jusque dans ses fondations. Toutes les portes s'ouvrirent à l'instant même et les chaînes de tous les prisonniers se détachèrent. » Actes 16.19-26

Il ne s'agit pas juste des chaines de Paul et Silas, mais aussi de celles de TOUS les prisonniers qui les écoutaient. Ici encore, tel à Jéricho, les fondations de la prison furent secouées et la puissance communiquée s'est déployée vers tous ceux qui se trouvaient dans cette
atmosphère. Par votre chant, c'est le siège de Dieu qui s'établit. Il libère non seulement votre cœur, mais aussi les cœurs de tous de ceux qui vous écoutent.

 

3. La louange : l’expression d’un chant nouveau.


« Chantez à l'Éternel un cantique nouveau... » Esaïe 42.10

Alors qu’à un moment je me sentais abattu, le Seigneur m'a amené à le louer. Mais ce jour je n'ai pas pris des paroles d'un chant connu, mais j’ai exprimé un chant selon la liberté des paroles qu’il mettait dans mon cœur. Dans la sincérité de mon cœur j’élevai au Seigneur ces paroles, sur un air du moment: “I will adore you. I will adore you. In every circumstances and every situation, you are God and I will adore.A ce moment, comme le dit le psalmiste : Dieu a mis dans ma bouche un cantique nouveau.{C}{C}{C}{C}{C}[3]{C}{C}{C}{C}{C}

Le plus important ce n'est pas simplement d’élever un chant de louange, mais qu'à l'exemple de Jéricho sonnant du cor sous l’invocation de Dieu ou de Paul et Silas exprimant le soupir de leur être intérieur, que ce soit le Seigneur qui inspire cette louange. La louange doit être amenée sous l'inspiration de l'Esprit, selon un besoin de l'homme intérieur. Alors elle s’exprimera par un chant nouveau, guidé par les soupirs inexprimables de l’Esprit. En effet, comme un enfant peut désirer du riz même si on lui propose des légumes et qu’il s’en contente, mon être intérieur, à un instant précis, a besoin d’élever un chant précis. Il peut très bien se contenter d’un autre chant, mais il n’en demeure qu’il a un besoin précis. C’est sous la conduite de l’Esprit et non par l’intelligence que j’élève ce chant nouveau, et Dieu, uni à son Esprit établit son siège dans cette atmosphère en accomplissant des signes et des prodiges.

Alors face aux murs imprenables de Jéricho, en prison, ou devant un quelconque obstacle, allez-vous continuer à louer le Seigneur? Vous n'êtes pas le premier à faire face à ces obstacles, et vous ne serez sans doute pas le dernier. Mais c'est dans l'atmosphère de louange que vous vous verrez par son Esprit sa puissance glorieuse et contagieuse se déployer, et vos montagnes pulvérisées. N’attendez plus, louez votre Seigneur, de manière inconditionnelle, et même au cœur du combat !

« Oui Seigneur. Je continuerai à Te louer. A compter sur ta fidélité. Dans le désert et l’abondance tu m’accompagnes. »

[1] Josué 6.1

[2]Allusion à Psaumes 22.3

[3] Psaumes 40.3

Commenter cet article